3 plantes endémiques à cultiver dans son jardin

Retour avec Jean-Jacques Villegente de la pépinière Eriaxis, soutenue par la province Sud, avec cette fois-ci trois nouvelles plantes à cultiver chez soi, alliant sauvegarde de la biodiversité calédonienne et embellissement du jardin !


1 : le Pittosporum Coccineum

Origine : Nouvelle-Calédonie
Statut : Liste rouge
Habitat : Les forêts denses humides ainsi que les forêts sèches.
Description : C’est un arbuste dont la hauteur varie entre 1 et 4 mètres, de croissance rapide. Très mellifère.
Conseil : l’utiliser en haie vive (ne pas la tailler). On peut aussi la tailler légèrement pour lui donner la forme que l’on souhaite.
Exposition : plein soleil, mais peut aussi pousser à l’ombre.
Arrosage : Aucun, sauf au début.
Traitement phytosanitaire : Aucun, cela affaiblirait la plante. De plus, elle ne subit aucune attaque d’insecte ou autre.
Floraison : Fleurit en général entre mai et août. Les premières fleurs apparaissent dès la première année.

2 : Le Pittosporum Tanianum

Origine : Nouvelle-Calédonie
Statut : En danger critique d’extinction
Habitat : Espèce uniquement présente sur l’ilot Leprédour
Description : Le Pittosporum Tanianum est un arbuste pouvant atteindre 4 mètres de hauteur.
Conseil : Très joli en rocaille. Classé sur la liste rouge des espèces en danger critique d’extinction, le planter permet sa sauvegarde. Lors de sa découverte, il ne restait qu’un pied adulte. Le Pittosporum Tanianum a une croissance très lente. Très mellifère.
Exposition : Soleil.
Arrosage : Aucun, sauf au début.
Floraison : Le Pittosporum Tanianum fleurit très rapidement. Ses fleurs sont de couleur jaune safran. La période de floraison se situe entre juillet et novembre, avec une floraison massive autour du mois de juin, puis 2 ou 3 floraisons par an.
Traitement phytosanitaire : Aucun.

3 : L’Oxera Ovata

Origine : Nouvelle-Calédonie
Statut : Liste rouge
Habitat : maquis, maquis paraforestier, maquis minier et lisière de forêt dense humide.
Description : Liane endémique, qui lorsqu’elle n’a pas de support reste touffue. Peut occuper 1m2 de surface, et atteindre 1 mètre de hauteur.
Conseil : Peut-être mis sur une barrière. Auquel cas, une légère taille est préconisée car cela favorise l’apparition de beaucoup de fleurs. Très joli sur une rocaille.
Exposition : Plein soleil.
Arrosage : Aucun, sauf au début.
Traitement phytosanitaire : Aucun.
Floraison : 2 ou 3 floraisons par an qui durent environ 1 mois.

3 plantes endémiques à cultiver chez soi : https://sudmag.nc/2020/06/17/3-plantes-endemiques-a-cultiver-dans-son-jardin-ou-comment-participer-a-la-sauvegarde-des-especes-en-voie-dextinction/

Pour en savoir plus sur la biodiversité calédonienne : http://endemia.nc/