1500 arbres plantés et des projets à la pelle

L’association Caledoclean a organisé, ce samedi, une opération de reboisement soutenue par la province Sud. 1500 arbres ont été plantés à la Rivière des Pirogues, des plants fournis par Sud Forêt. Le premier vice-président de la province Sud, Philippe Blaise, en a profité pour annoncer sa volonté de créer une pépinière associative sur le site provincial de Port Laguerre. Une première !


C’est accompagné de Jean-Gabriel Favreau, élu provincial en charge de la Jeunesse et des Sports, que le premier vice-président de la province Sud, Philippe Blaise, a répondu à l’invitation conjointe de Nicole Andrea, présidente de Sud Forêt, de Ricardo Pinilla Rodriguez, le Directeur Général de Sud Forêt, et de Thibaut Bizien, le responsable enthousiaste de Calédoclean, pour participer ce samedi à l’opération de reboisement organisé par Calédoclean et Sud Forêt, aidés par la Calédonienne des Eaux et la Mairie du Mont Dore. L’occasion pour le 1er vice-président, en charge de l’environnement notamment, de souligner que « l’objectif de la province Sud est d’aider les associations engagées avec passion depuis des années dans l’action du reboisement à développer leurs projets. Nous devons les soutenir dans l’exploitation de leur savoir-faire pour l’étendre à l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie. » C’est ainsi que samedi, pas moins de 200 bénévoles ont pris part au reboisement d’une zone ravagée par les incendies sur la commune du Mont-Dore et qu’un total de 1500 plants, fournis par Sud Forêt, a été mis en terre.

Philippe Blaise a également profité de cette bonne action pour réaffirmer la volonté de la collectivité de structurer au mieux la politique de reboisement, en y associant tous les acteurs environnementaux. « Nous devons mettre en place une feuille de route globale de reboisement, sur les bassins versants, la forêt sèche, la mangrove, mais aussi en milieu agricole, en tenant compte du savoir-faire de Sud Forêt et des associations. Nous devons être en mesure de construire des projets que l’on puisse porter à l’extérieur de la Nouvelle-Calédonie pour lever des fonds », avant d’ajouter, « des organisations internationales cherchent à financer des projets de reboisement comme l’Agence française de développement qui investi sur des projets avec ses « fonds verts », il faut donc en profiter. »

En attendant et au-delà de ces aspects financiers, le 1er vice-président a annoncé que la province Sud allait soutenir concrètement les associations environnementales dans un projet bien précis : « A Port Laguerre, sur le site provincial où se trouve Sud Forêt, j’aimerais qu’une pépinière associative soit mise à disposition des associations environnementales qui en ont besoin. Nous allons travailler en ce sens. »

Samedi toujours, une autre opération de reboisement s’est déroulée au Mont-Dore, organisée cette fois par la mairie et l’association Mocamana, elle aussi soutenue par la Province Sud.