La SNSM inaugure une cinquième station à Boulouparis

La Société nationale de sauvetage en mer étend son action sur la côte Ouest avec l’ouverture de sa station à Port Ouenghi, dans la commune Boulouparis. L’inauguration s’est déroulée ce mercredi 22 janvier en présence de Lionel Pagaalua, élu de la province Sud. Le haut-commissaire, des représentants des collectivités, de l’aire Xaracuu et des partenaires étaient également présents. Cette cinquième station va permettre à la SNSM d’être plus réactive sur la zone située entre la passe de Uitoé et Poya Sud.


Après Nouméa, Thio, Koumac, Wé, c’est au tour de Boulouparis de se doter d’une station SNSM. « C’est un projet qui a émergé en 2015 car il n’existait pas de station sur la côte Ouest.  Et la commune de Boulouparis par sa position géographique était propice à cette installation » souligne Bernard Lapron, le président de la station SNSM de Boulouparis.

Depuis 2016, vingt bénévoles, tous originaires de Port Ouenghi se forment pour être sauveteurs en mer. Leur engagement est primordial car « sans engagement pas de station ! Ils se sont entraînés dur pour être prêts aujourd’hui », ajoute Yann Bouvet, le délégué SNSM Nouvelle-Calédonie.
Leur formation est composée de différentes techniques de sauvetage en mer et de navigation : permis côtier, permis hauturier, canotier et sauveteurs nageurs de bord.

Dans un premier temps, la formation s’est déroulée à la station de Nouméa puis à Boulouparis, quand la navette baptisée Croix du Sud basée initialement à Nouméa, a été transférée à Port Ouenghi à la nouvelle station, en janvier 2019.

Bien que l’engagement des bénévoles soit gratuit, l’entretien de la navette, le gasoil et la place à quai dans la marina (440 000 F/an), ne le sont pas. Et au regard des grands services que la SNSM rend et des vies qu’elle sauve, elle est soutenue financièrement par les collectivités et les entreprises privées.

Ainsi, la province Sud accorde chaque année, une subvention d’environ 5 millions à l’association des Sauveteurs en Mer. « Au nom de la présidente de la province Sud, je vous remercie pour ce partage. Grâce à cette cinquième station, on va pouvoir sécuriser la zone comprise entre Païta et Poya » s’est exprimé Lionel Pagaalua, élu de la province Sud.

La station SNSM de Boulouparis travaille en collaboration avec différents services publics comme la sécurité civile, la base militaire de Tontouta, lorsqu’il y a une recherche aérienne en mer, et plus particulièrement avec la MRCC (Maritime Rescue Cordination Centre) pour qui, elle intervient de façon récurrente.

La mission des Sauveteurs en Mer consiste à effectuer des opérations de recherche en mer, à assister les navires en difficulté, à évaluer l’état des personnes à secourir, à donner les premiers soins et à ramener les blessés et naufragés à terre où d’autres organismes de secours les prennent en charge.

En 2019, le MRCC a recensé 350 interventions. Toutes ont été gérées par la SNSM. « Le MRCC nous alerte sur un navire en panne, un îlot ou une personne blessée et nous intervenons. Comme tous nos bénévoles habitent Port Ouenghi, on peut être sur le bateau en un quart d’heure », précise Bernard Lapron.