La province Sud contrôle la conformité des centres de vacances

Romuald Blazquez, agent provincial, a procédé ce mardi 21 janvier à un contrôle d’un centre de vacances situé au parc de la Rivière Bleue. Ces inspections provinciales, qui ont lieu fréquemment et de manière impromptue, ont vocation à évaluer le bon respect des consignes de sécurité, afin que les enfants s’épanouissent dans les meilleures conditions possibles.


Il est 8h30 du matin quand Romuald Blazquez Sud fait son entrée dans le camp de vacances de la Rivière Bleue. Après avoir salué le directeur du centre, l’agent provincial parcourt de son œil aguerri la santé générale du centre. « Je visualise d’abord le nombre d’animateurs par rapport aux enfants, ainsi que l’aspect de ces derniers : s’ils ont une coupure, l’air fatigué, s’ils portent bien des chaussures, par exemple ». Satisfait de ce premier coup d’œil, le contrôle, qui dure en moyenne deux heures, peut commencer. Tout est passé au peigne fin : l’endroit où dorment les enfants, combien sont-ils par tente, est-ce qu’un animateur dort bien à côté d’eux, l’espace infirmerie est-il conforme, est-ce que tous les enfants ont fourni leur fiche sanitaire, elle-même est-elle aux normes ? Vient ensuite l’inspection des dispositifs d’hygiène, la salubrité des douches et des W.C, les sorties d’eau potable. L’espace restauration est particulièrement étudié, allant du bon port des chaussures spéciales dans les cuisines à la conservation des aliments. Enfin, avant de terminer par la conformité administrative, l’examen des dispositifs de sécurité mis en place par le centre.

Si l’inspecteur peut sembler tatillon, c’est qu’un problème, du fait du non-respect des règles de sécurité mises en place par la direction de la culture, de la jeunesse et des sports de la province Sud, peut vite arriver. En réalité, ces codes, qui peuvent d’abord paraître contraignants, sont finalement très simples à respecter. Ils favorisent le bon déroulé des activités, et permettent de surcroît la sécurité des enfants.