Éliminer les addictions avec le professeur Harvey Milkman

Du fait des problématiques de délinquance et d’addictions que connaît une partie de la jeunesse calédonienne, la province Sud souhaite déployer un important programme de prévention, ayant pour objectif de promouvoir des modes de vie plus sains. À cet effet, Gil Brial, deuxième vice-président de la province Sud, Milakulo Tukumuli, troisième vice-président, ainsi que des membres du Vice-rectorat, la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique (DDEC), et l’Alliance Scolaire de l’Église Evangélique (ASEE), ont rencontré le professeur Harvey Milkman, afin de profiter de son expertise, mondialement reconnue, dans le but de travailler en étroite collaboration et éradiquer le fléau de la délinquance.


Le travail de prévention proposé par le professeur Milkman a pour objectif de promouvoir des modes de vie sains auprès des jeunes, en agissant directement sur leurs environnements et conditions de vie, afin de les améliorer. Ceci s’inscrit dans le cadre d’une prévention primaire. Il s’agit ainsi de parvenir à identifier, puis mettre en œuvre des actions basées sur les résultats d’une recherche approfondie auprès des jeunes, afin de les tenir éloignés de potentiels comportements à risques et addictions, tels que l’alcool et la drogue.

La province Sud avec le soutien du Vice-rectorat, de la DDEC et de l’ASEE entend déployer le modèle dans l’ensemble des 14 communes de la province Sud au profit des jeunes âgés de 11 à 16 ans, en administrant un questionnaire auprès des jeunes des classes de 6e, 4e et 2nde des établissements scolaires publics et privés sous contrat, soit environ 11 250 jeunes.

Un modèle spécifique

Ce modèle proposé par le professeur Milkman, qui a vocation à se répéter dans le temps, se décline en 6 étapes :

  1. Préparation et mobilisation de la communauté
  2. Administration du questionnaire en milieu scolaire
  3. Analyse des résultats
  4. Partage des résultats avec l’ensemble des parties prenantes
  5. Définition et déploiement des actions à mener validées sur la base des résultats et discussions de l’étape 3 et 4
  6. Évaluation du programme

Une réussite en Islande

La mise en œuvre du modèle du professeur américain a prouvé ses effets positifs en Islande. En effet, entre 1997 et 2018, soit près de 20 années, l’on a assisté à une très forte baisse de la consommation de substances (alcool, cigarette, cannabis) parmi une population de jeunes élèves âgés de 15/16 ans.