Ces agents provinciaux sur le pont le soir du 31 !

Pendant que beaucoup réveillonneront ce soir en famille ou entre amis, certains agents assureront le service au nom de la province Sud. Parce que certaines situations d’urgence exigent une prise en charge rapide, la Province a mis en place des astreintes dans les foyers de l’enfance et dans certaines Unités Provinciales d’Action Sociale et Sanitaire des communes de l’intérieur. Il en est de même pour les gardes-nature qui veilleront sur les aires marines protégées. 


Agnès Mathevon, directrice du foyer Marcelle-Jorda.

« Nous sommes là 24h/24 pour l’enfance en danger ! »

« Certains jeunes placés dans les foyers, aussi bien à Marcelle-Jorda qu’à Dumbéa-sur-Mer, ne rentrent pas dans leur famille pour les fêtes. Alors nous allons les emmener aujourd’hui faire quelques courses avec les mamans mineures qui sont au foyer Marcelle-Jorda. Nous avons prévu de faire un bon repas convivial avec huîtres et saumon ! Ces jeunes vivent parfois des situations compliquées, nous souhaitons leur apporter un peu de joie. Nos équipes se relaient 24h/24. En tant que responsable, je suis d’astreinte cette nuit pour tout signalement de situation d’urgence, comme le placement d’un enfant, un jeune malade dans un foyer ou bien toute autre situation qui exigerait une intervention rapide. » 

 

Bernard Cau, médecin à l’UPASS de Yaté

« Nous nous tenons prêts à toute éventualité, en cas d’urgence… »

« Nous serons avec l’infirmière et l’ambulancier d’astreinte cette nuit. C’est une astreinte comme une autre. À Yaté, le risque, c’est surtout la route qui est périlleuse à certains endroits. Et on n’est jamais à l’abris des accidents. En général, la nuit du 31 décembre est plus agitée que celle du Réveillon de Noël, mais je pense que cela va être relativement calme cette nuit. C’est surtout demain que nous risquons d’être sollicités. Pour notre part, nous allons sans doute faire un petit repas tranquille et nous tenir prêts à toute éventualité en cas d’urgence. »

 

Caroline Groseil, chef de service des gardes-nature à la province Sud

« Les gardes-nature redoubleront de vigilance le soir du 31 »

« Nous avons trois équipes composées de 6 agents qui vont se relayer de Bourail à l’agglomération du grand-Nouméa. Nous redoublerons de vigilance cette nuit et veillerons à ce que les bons comportements soient adoptés sur les îlots, dans les aires marines protégées pour éviter les incendies, les bruits, afin de préserver la quiétude des lieux. Pour rappel, dans ces zones, la chasse, la pêche et la coupe d’arbres, ainsi que le piétinement des nids sont interdits. Les gardes-nature de la protection du lagon sont habilités à dresser des contraventions. Pour une nuisance sonore, le risque est d’une amende 15 000 F, qui s’élève à 25 000 F en moyenne pour une coupe de bois. C’est la période de nidification et de ponte des tortues vertes et « grosse tête », il est impératif que les personnes se limitent à rester sur les sentiers balisés pour ne pas perturber les animaux. »