Une crème solaire 100% calédonienne ! (+ 1 recette pour faire son propre spray pour le visage !)

Unique et Naturel, c’est la marque de cosmétique créée par Marion Allegro il y a de cela plus de 2 ans. Responsable, 100% naturelle, qui ne contient pas de produits nocifs ni pour l’environnement ni pour le corps, la marque de cosmétiques locale travaille essentiellement avec des huiles et beurres végétaux, ou des hydrolats de plantes afin d’assurer la pérennité des produits. En début d’année, Marion a participé au challenge des Startupper de la marque Total, avec pour projet l’élaboration d’une crème solaire naturelle calédonienne. Ayant fait partie des vainqueurs, il est désormais temps pour la jeune créatrice de se lancer dans cette aventure.

La première crème solaire minérale du territoire

Dans le vaste domaine de la cosmétique, la réglementation n’est pas la même en France qu’en Nouvelle-Calédonie. Ici, sur le territoire, concernant la cosmétique générale ayant pour but les soins, il n’y a pas de réelle législation, tout le monde peut se lancer dans le domaine. Même s’il faut avoir tout de même une certaine compétence.
Concernant la crème solaire, c’est plus complexe. « C’est plus compliqué, la crème solaire doit passer en laboratoire. C’est un produit plutôt pharmaceutique » souligne Marion. « En soi, tout le monde pourrait le faire, mais je souhaite que mon produit réponde à certaines exigences : qu’il soit bon pour la peau, qu’il protège durablement, qu’il soit waterproof, etc. De plus, je souhaite que ma crème soit plus pénétrante que les autres crèmes solaires dites minérales, qui vont rester simplement sur la peau.»

La crème de Marion se déclassifiera de ce qui se fait actuellement : ce sera une crème 100 % minérale, à savoir, elle n’utilisera que des produits bruts : des huiles végétales, des terres et des oxydes que l’on retrouve dans la nature.

Pour l’instant, la crème solaire calédonienne et minérale est encore en phase de test. Il faut à peu près deux ou trois ans avant de pouvoir sortir et commercialiser le produit. « C’est très long, et ce sont surtout les phases de laboratoire qui sont très onéreuses, qui coûtent entre 2 à 3 millions pour un produit, hors coût de création ! ».

Une démarche écologique à visée instructive

« Ce que j’essaye de montrer à travers mes conceptions, c’est que l’on peut créer et utiliser de très bons produits cosmétiques avec très peu de matière, au final » souligne Marion.

La jeune créatrice, diplômée en communication, pointe du doigt le manque d’informations liées à une manipulation marketing de la cosmétique. « Il y a de très mauvais ajouts dans la composition de certains produits. Les conservateurs comme le phénoxyethanol par exemple, qui a remplacé le paraben. Il est vrai que le paraben n’était pas bon, mais on l’a remplacé par quelque chose d’aussi nocif ! Il y a un autre exemple, la glycérine, à base de pétrole, qu’on met dans les fioles des cigarettes électroniques ou dans certains cosmétiques car cela fait briller la peau ou les cheveux, mais c’est extrêmement mauvais pour le corps et l’environnement ».

« Pour ma part, j’utilise des conservateurs naturels comme la cire d’abeille qui va faire durer mon produit 6 mois. Par contre, pour tout ce qui va contenir de l’eau (eaux florales, hydrolats), je vais avoir besoin d’un conservateur, du fait notamment qu’ici, il fasse très chaud. Ces conservateurs que j’utilise sont acceptés en cosmétique naturelle et biologique et ne sont absolument pas nocifs ».

Une véritable aubaine pour les Calédoniens, qui ont de plus en plus accès à de l’artisanat local, avec des produits respectueux de la peau et de l’environnement. « Au final, il y a 100% de bénéfice à prendre soin de soi de cette manière ! » souligne Marion. De plus, il y a également tout intérêt à privilégier cette démarche locale, par la proximité que l’on a avec le produit, mais également celui ou celle qui le fabrique.

La recette beauté de Marion pour se rafraîchir le visage en été !

Eau dynamisante au cumbawa et au citron vert

Ingrédients pour 200 mL
– 10 feuilles du Cumbawa (non traitées)
– 1 pelure de citron vert (non traitée)
– 250 mL d’eau minérale
– 6/7 gouttes d’huile de pépins de pamplemousse (qu’on peut trouver en pharmacie ou magasin bio)
– 1 bouteille spray de 200 mL

Recette :
– Faites chauffer 200 mL d’eau dans une casserole et réservez les 50 mL restants dans un verre.
– Mettez les ¾ des feuilles de cumbawa et l’écorce de citron dans la casserole. À l’aide d’un pilon, écrasez légèrement les feuilles et l’écorce pour en dégager toutes leurs saveurs et bienfaits.
– Faites chauffer le tout jusqu’à frémissement pendant 10 minutes.
– Dans un verre, rajoutez le reste des agrumes et pilez.
– Une fois le premier mélange refroidi, transvasez-le dans la bouteille et rajoutez-y le mélange qui se trouve dans le verre.
– Dans la bouteille, ajoutez l’huile de pépins de pamplemousse et mélangez bien le tout.
– À tout moment de la journée, vaporisez-le sur votre visage et laissez sécher à l’air libre. Il n’asséchera pas votre peau, apportera de la fraîcheur et maintiendra l’hydratation tout en l’assainissant. Effet peau douce et réduction de l’excès de sébum garanti.