Un concours d’éloquence proche de l’excellence.

La 4e édition du concours d’éloquence a rendu son verdict ce vendredi 6 décembre. Treize élèves des Terminales et Classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) du lycée Blaise Pascal et du lycée Lapérouse ont défendu des sujets d’actualités devant un public attentif. Sonia Backes était présidente du jury.


« Le gouvernement impose une tablette à tous les élèves de classe de seconde » était l’objet de la diatribe qui fut discutée par un gouvernement fictif composé de trois lycéens et de son opposition égale. Un débat animé durant lequel les arguments de la défense du projet de loi qui visait à imposer une tablette numérique se sont vus contester par une opposition à la verve convaincante.

 

Cael Normandon qui faisait face à son homologue Ilan Gasser a remporté la joute verbale avec des références calédoniennes aussi amusantes que saugrenues.

Autour du thème « l’excellence commence aujourd’hui », le jeune calédonien a réussi à séduire un jury amusé par sa rhétorique à l’étymologie locale.

Ce concours d’éloquence a été initié par Preprepa.nc en la personne de Françoise Rouam-Sim en partenariat avec la province Sud. Chaque candidat s’est ainsi vu remettre une récompense par le jury.

Sonia Backes, à l’issu du concours s’est dite « touchée par les thématiques abordées et notamment sur les sujets des violences faites aux femmes ».

La présidente de la province Sud a par ailleurs souligné son « admiration face à une jeunesse d’une éloquence proche de l’excellence ».