Le collège d’Auteuil carbure au photovoltaïque !

Le collège Edmée Varin d’Auteuil accueille sur son toit 305 panneaux photovoltaïques. Inaugurée ce mercredi matin, cette installation s’inscrit dans le Schéma de Transition Énergétique de la province Sud. Un projet qui vise non seulement à réduire l’impact environnemental, mais également à sensibiliser les jeunes. 


C’est le 11e collège en province Sud à être équipé en panneaux photovoltaïques. L’opération lancée en 2017 est soutenue financièrement par l’État à hauteur de 50 %. Elle consiste à équiper onze collèges en panneaux solaires. Edmée Varin est le dernier établissement à bénéficier de ce programme.

« Bienvenue dans notre collège ! Un grand merci aux institutions qui se sont mobilisées dans ce projet, s’est exprimé René Rolly, le principal du collège d’Auteuil. C’est un établissement qui a de l’énergie à revendre et encore plus maintenant avec l’installation de ces panneaux photovoltaïques. Nous allons pouvoir réduire notre consommation d’énergie. Et grâce à l’écran dans le hall d’entrée de l’établissement, les élèves peuvent être informés sur l’énergie produite quotidiennement. »

11 collèges déjà équipés en province Sud

Ce programme est inscrit dans le Schéma pour la Transition Énergétique de la province Sud et a pour objectif de réduire l’impact environnemental du parc immobilier provincial. En 2017, un diagnostic énergétique des bâtiments provinciaux avait en effet révélé que les collèges étaient les constructions les plus énergivores.

« Ce projet est emblématique de la vision portée par la présidente de la province Sud Sonia Backes et que nous souhaitons voir réalisé sous cette mandature, a souligné Philippe Blaise, le premier vice-président. Deux priorités nous tiennent particulièrement à cœur : la transition numérique et la transition énergétique. Au-delà des déclarations d’intention du schéma de transition, il faut maintenant passer aux actes. L’équipement des collèges est la première étape pour permettre aux générations futures de toucher du doigt cette transition énergétique. » 

Et l’enjeu n’est pas seulement environnemental. « Il est aussi sociétal, car la Calédonie doit participer à la lutte contre le réchauffement climatique, économique, car nous avons une facture énergétique très coûteuse. Nous souhaitons développer des emplois, des activités au travers des équipements en énergie renouvelable. »

L’installation en panneaux photovoltaïques des onze collèges s’élève à 225 millions de francs dont la moitié a été financée par l’état grâce aux fonds exceptionnels d’investissement. Un douzième établissement, le collège de Thio a été financé sur fonds propres de la Province.

L’ensemble des bâtiments provinciaux concernés

La province Sud ne compte pas en rester là. « L’objectif n’est pas seulement d’équiper les 21 collèges en province Sud, mais aussi tous nos bâtiments administratifs, soit 45 au total, sur l’ensemble de notre territoire, ajoute Gil Brial, deuxième vice-président. Dans un second temps, il s’agira d’équiper nos bâtiments de matériels à basse consommation énergétique comme les luminaires, l’isolation, etc. Notre ambition est d’être une collectivité exemplaire en matière d’utilisation et de consommation électrique ! »

L’équipement des bâtiments administratifs de la province va permettre de réduire de manière drastique la facture énergétique annuelle qui s’élève entre 220 et 230 millions de francs et de réaliser une économie de 150 millions de francs.