Vers l’office du tourisme de demain

Pour clôturer une année riche en formations et acquisition de nouvelles compétences touristiques, la province Sud a convié ses cinq offices du tourisme à une journée de colloque au Mont-Koghi. L’heure est au bilan, mais surtout aux nouvelles perspectives. À commencer par la réorganisation des offices du tourisme qui vont se fédérer sous l’égide de la province Sud dès 2020 en un seul office du tourisme provincial.


Brieuc Frogier, président du GIE Destination province Sud l’avait annoncé : la nouvelle stratégie touristique provinciale permettra de développer un tourisme responsable et durable, dans le respect de l’environnement et des populations du territoire. « Nous serons en mesure de nous concentrer sur ce que la Nouvelle-Calédonie a de mieux à offrir et d’exploiter des niches qui s’adressent à une catégorie de touristes à la recherche de particularités de notre biodiversité, de notre culture et de notre patrimoine. » « (lire l’interview)

Création d’un seul office du tourisme provincial

Pocur répondre à cette nouvelle stratégie, la province Sud a entamé une réflexion qui a commencé avec la venue en novembre dernier de Jean-Luc Boulin, le directeur de la mission des offices du tourisme de Nouvelle Aquitaine (MONA). « Son constat est que nous avons un réseau tourisme bien développé, des prestataires impliqués, explique Iolani Martin, chargée de mission tourisme, à la province Sud. Cependant, chaque office du tourisme travaille dans son coin de façon indépendante et dispersée, sans lien les uns avec les autres. La préconisation de Jean-Luc Boulin, est de réunir toutes ces compétences humaines, techniques, financières, etc, pour avoir une plus grande valeur ajoutée. »

Depuis trois ans, la province Sud accompagne les offices du tourisme dans la montée de leur compétence pour l’anglais, la qualité d’accueil, la connaissance des produits touristiques et les techniques de ventes. « Aujourd’hui, pour ce projet de réorganisation qui sera mis en place entre fin 2020 ou début 2021, l’objectif est de créer un office du tourisme province Sud qui va être la structure unique au-dessus des 5 antennes locales. »

Mutualiser les moyens

Cette réorganisation assure Iolani permettra de « Mutualiser les moyens, mais surtout d’être beaucoup plus performant. On sera au service des touristes, mais aussi des entreprises touristiques et des Calédoniens qui sont les premiers consommateurs de produits touristiques en Nouvelle-Calédonie ! »

Un grand chantier qui met l’humain au cœur du dispositif, car ce que recherchent avant tout les personnes qui franchissent les portes d’un office du tourisme, c’est des conseils éclairés et engagés d’un « local ». Plus qu’une prestation touristique, ils veulent avant tout vivre une expérience et ressentir des émotions.

« Concrètement, nous avons déjà commencé à travailler sur des projets communs puisque le site de tourisme provincial sera en ligne dès janvier 2020 avant même que l’office du tourisme provincial soit mis en place ! » Annonce Iolani Martin.


Remise des Trophées vidéo des offices du tourisme

La journée de colloque a été un moment de rencontres entre personnels d’offices du tourisme, d’échange et de partage d’expérience. L’occasion pour la province Sud de décerner les Trophées vidéos des offices du tourisme. Cette année, c’est l’antenne de Destination Grand Sud qui obtient le premier, prix suivit de l’antenne de Nouméa et La Foa.


60 millions de francs

C’est le montant du budget alloué aux 5 offices du tourisme de la province Sud en 2019. La province Sud finance à hauteur de 50 % les offices du tourisme, le reste est financé par les communes.