« Ce mondial tient toutes ses promesses… »

Au 4e jour de compétition de l’ultime étape de la coupe du Monde de planche à voile, le Centre d’activités nautiques de la province Sud fait l’unanimité du côté des compétiteurs, comme des organisateurs. L’événement international se poursuit jusqu’au samedi 23 novembre…


« Le Centre d’activités nautiques de la province Sud répond bien aux attentes du plus haut niveau ». C’est désormais un fait avéré, dont Philippe Le Poul, directeur de la DJS (Direction de la jeunesse et des sports) de la province Sud, ne peut que se satisfaire. « La réalité, c’est que ça se passe très très bien. Les concurrents, surtout, sont très satisfaits du site, au niveau organisation et préparation. C’est essentiel vu le niveau de compétition et les enjeux qui lui sont liés. Il est très important que la province Sud soit en capacité d’offrir un site sportif capable d’accueillir une compétition mondiale, c’est chose faite ! »

Même constat du côté de l’Association Nouméa Glisse, association organisatrice de l’événement, partenaire de la province Sud. « Ce mondial tient toutes ses promesses, l’ensemble des participants, les compétiteurs, les partenaires, la PWA, qui auraient pu être sceptiques sur le changement de site, sont vraiment convaincus que le CAN est l’endroit approprié pour cette compétition, à la fois au niveau du plan d’eau, du vent, et de l’animation du village », explique la présidente Stéphane Bouquillard.

Côté compétition, le spectacle est total. « Tout se passe bien, on a eu deux premiers jours tampons pour se caler et puis hier nous avons pu engager une après-midi de course et donner le rythme pour la suite de la semaine, poursuit Stéphane Bouquillard. En gros, nous faisons une manche « homme » le matin, deux l’après-midi, et nous allons essayer d’aller jusqu’à neuf manches. Chez les filles, sous sommes sur le même rythme. » Spectacle garanti.

À peine sortie de l’eau après avoir remporté la demi-finale « femme », la vice-championne du monde Marion Mortefon confirme le sérieux de la compétition : « Cette course était assez serrée, j’ai eu de bonnes sensations, avec de très bonnes conditions de vent, il y a eu du jeu, de l’engagement, c’est top ! »

Plus tôt dans la matinée, Fred Guyot, qui vient d’être récemment papa, qualifiait de « parfaites », les conditions dans lesquelles venaient de se dérouler les quarts de finale. « On s’est fait sortir en quarts de finale avec Fred Morin, au milieu de six mecs bien costauds, avec 18 à 22 nœuds, quelques molles, mais c’était vraiment intense ! Y a des gaillards en face, qui prennent des risques, c’est compliqué d’aller les chercher, la logique de compétition est respectée… »

La cérémonie de clôture de cette dernière étape de coupe du monde de planche à voile est prévue samedi 23 novembre à 17h, au Centre d’activités nautiques de la province Sud.