Un festival pour sensibiliser au zéro déchet

Ce samedi 16 novembre a eu lieu à Bourail le festival « Zéro déchet, Zéro gaspi », organisé par la province Sud et la mairie de Bourail dans le cadre de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets (SERD). De nombreux stands et animations s’inscrivant dans cette mouvance écologique étaient au rendez-vous afin de montrer au public les enjeux d’une telle démarche environnementale.


Zéro déchet et zéro gaspillage, c’est d’abord la nécessité d’une prise de conscience environnementale, c’est l’exigence vers une transition écologique devenue aujourd’hui, bon gré mal gré, inévitable. Un mot d’ordre est de rigueur : « chaque geste compte ».

Dans la halle des sports de Bourail, où se déroulait le festival, l’on pouvait y retrouver toute la journée, un stand d’eau potable fraîche à volonté qui mettait à disposition des verres consignés, un photomaton, des concerts d’artistes locaux, des plantes, des produits locaux et artisanaux, ainsi que des démonstrations de vaisselle écologique, fabrication d’éponges tawashi ou bees wrap.

Des associations et organismes venus présenter leurs démarches

L’association Saint-Vincent de Paul, ayant elle-même répondu à l’appel à projets mis en place par la province Sud et l’ADEME, était présente pour montrer le travail remarquable effectué par des couturières qui restaurent de vieux meubles et objets pour en faire de véritables œuvres d’art à prix très abordables. Les élèves et professeurs du collège du Sacré-Coeur de Bourail, qui consacrent beaucoup de temps et d’énergie à des classes environnementales, étaient très fiers de présenter leurs différents projets : l’impact des mégots dans l’environnement et la nécessité de recycler, ainsi que des projets pratiques, allant de la transformation d’un t-shirt usagé en sac de courses ou de fabrication de vaisselle écologique. Pour Sophie Sabourin, professeure du collège et bénévole des ateliers environnementaux mis en place, « c’est une très bonne chose car au départ, il s’agissait pour les élèves de ramasser les déchets, alors qu’aujourd’hui, il y a une véritable prise de conscience écologique, ce qui créé une vraie dynamique qui s’insuffle à l’ensemble du collège ».

Côté ateliers de fabrication, des représentantes de l’office du tourisme de Bourail étaient venues faire la démonstration de fabrication de vaisselle écologique, accessible à tous et d’une grande simplicité, ainsi que la conception d’une éponge Tawashi à partir de tissus usés. Coline Gasse faisait de son côté la démonstration de la fabrication très simple de bees wrap, ces emballages en tissu imprégnés de cire d’abeille en tant qu’alternative efficace au plastique. Quant à Sevrine Valter, représentante de l’entreprise locale Paysages d’ici basée à La Foa, démontrait l’importance du compost et du paillage pour les sols tout en faisant la promotion d’un compost 100% local et végétal.

Ainsi, que des solutions alliant efficacité et écologie présentées lors du festival, avec parfois des issues à très faible coût sur le long terme.