La Semaine Européenne de Réduction des Déchets est officiellement lancée !

Ce vendredi 15 novembre s’est tenue dans le hall de l’hôtel de la province Sud une conférence de presse en présence de Françoise Suvé, élue provinciale membre de la commission de l’environnement, Karine Lambert, directrice de l’Environnement de la province Sud, et Caroline Rantien, représentante territoriale de l’ADEME en Nouvelle-Calédonie. L’objectif : définir les actions menées par la province Sud tout au long de la SERD.


Étaient également présentes les associations Mocamana et Zéro Déchet afin de présenter différentes manières de fabriquer soi-même les produits cosmétiques ou de nettoyage que nous utilisons au quotidien.

La participation de la province Sud à la Semaine Européenne de Réduction des Déchets (SERD), témoigne d’une volonté affichée du nouvel exécutif d’inscrire les questions environnementales au cœur de sa politique, par le biais, notamment, du schéma provincial de réduction des déchets, qui en est son fil conducteur. Selon Françoise Suvé, « L’on peut définir les actions provinciales selon trois grands axes, premièrement, il s’agit de structurer les filières de valorisation et de collecte, à travers des partenariats, avec les communes notamment, et des prises de conscience écologiques. Dans un second temps, l’émergence de nouvelles filières, de nouvelles activités. Enfin, la transition économique, du fait de l’orientation progressive d’un pan de l’économie vers ces sujets ».

Depuis le 14 novembre, l’administration provinciale a mis en place un plan d’action à destination de l’ensemble de ces agents. Des petites actions quotidiennes sont ainsi menées en interne, telles que des ateliers de fabrication de déodorants ou produits d’entretien ménager, ou un troc de livres. Egalement, un atelier plus technique sur la prévention des déchets, dans la mouvance des ateliers de la transition écologique et économique, initiée par la direction de l’environnement. Enfin, un éco-festival aura également lieu à Bourail ce samedi 16 novembre, « Zero Gaspi, Zero Déchet », afin de valoriser les acteurs locaux. Selon Karine Lambert, « les évolutions attendues sont à la portée de chacun », et ce que tend à montrer la province Sud dans son exemplarité.