À la rencontre de ceux qui nous protègent !

Policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers mais aussi représentants de la sécurité routière étaient présents ce samedi 12 octobre devant le centre commercial Kenu-In pour échanger, partager et illustrer leur travail pour la sécurité. Les Rencontres de la sécurité sont un rendez-vous donné à l’ensemble des citoyens par ceux qui veillent sur leur sécurité.


Philippe Blaise, premier vice-président de la province Sud est allé à la rencontre de celles et ceux qui nous protègent au quotidien et c’est avec beaucoup d’intérêt qu’il a échangé avec les professionnels de la sécurité. « Aujourd’hui toutes les institutions, que cela soit l’État, le gouvernement, les provinces et les communes, sont concernées et travaillent main dans la main pour essayer de régler les problèmes de sécurité. C’est pourquoi, nous sommes ici aujourd’hui pour soutenir les forces de l’ordre», a-t-il indiqué..

Engagement et proximité

Cette journée placée sous le signe de la proximité a été saluée par le premier vice-président : « Ce contact avec les citoyens est important car cela permet de montrer les équipements, de rassurer la population sur l’état d’esprit, les valeurs et la conscience républicaine des forces de l’ordre. »

De nombreuses démonstrations ont ponctué ce samedi : techniques d’immobilisation par les cadets de la République, intervention de l’antenne du GIGN au domicile d’un individu dangereux et recherché mais aussi démonstration de frappe muselée et de mordant par l’Unité canine légère de la police nationale.

« Ce qui est appréciable, note Philippe Blaise, c’est de voir qu’il y a beaucoup de jeunes aussi bien au sein de la direction de la Sécurité civile du gouvernement, que dans les sapeurs-pompiers. Ils apprennent très tôt leur métier. C’est formidable ! »

Une priorité provinciale

L’occasion de rappeler que la sécurité est une priorité provinciale. « Nous avons fait un effort dans le budget supplémentaire 2019 pour aider les communes à se doter de moyens pour leurs polices municipales. Parallèlement, nous avons rendu plus facile le dispositif pour subventionner les équipements en sécurité des commerces. Nous sommes très mobilisés sur ce sujet car c’est une préoccupation importante. C’est pourquoi, il est nécessaire de rétablir l’autorité, de montrer que les gens qui travaillent ne doivent pas être pénalisés par ceux qui seraient tentés d’enfreindre la loi. Les pouvoirs publics travaillent de concert pour garantir aux citoyens la sécurité !”