Un tour en Néobus pour les champions de l’écomobilité !

Chanceux, les élèves de CE1b de l’école Marie-Havet, gagnants du challenge écomobilité de la province Sud ! Ils ont eu droit à un tour exclusif à bord du Néobus, ce jeudi matin. Un avant-goût du circuit Tanéo, que les 24 élèves et leur maîtresse ont apprécié, à deux jours de la mise en circulation du Néobus !


La surprise se lisait sur tous les visages ce jeudi matin, lorsque maîtresse Aurélia Champmoreau a annoncé aux élèves qu’ils monteraient dans un Néobus. Les champions du challenge écomobilité en rêvaient, ils l’ont fait ! C’est même eux qui ont suggéré l’idée. « Lors de la remise du prix du challenge, ils ont dit : On aimerait bien faire un tour en Néobus. Alors Marie-Jo Barbier, la présidente de la commission de l’Enseignement et Olivia Cullell, la chargée de mission écomobilité à la province Sud ont contacté la SMTU afin de réaliser le rêve des enfants ! » raconte maîtresse Aurélia.

Mais cette dernière s’est bien gardée de leur annoncer la bonne nouvelle ! « Je leur ai caché la surprise jusqu’au départ ! J’ai dit aux parents d’emmener les enfants à l’heure à l’école. Ce matin, j’étais stressée car on devait prendre la navette pour aller jusqu’à Montravel. De là, on prenait le Néobus jusqu’à la Moselle. »

Un beau Néobus tout neuf !

Arrivés à Montravel, Marie-Jo Barbier les a rejoints pour un tour en Néobus. Et cette dernière n’est pas arrivée les mains vides car elle leur a distribué des casquettes qu’ils se sont empressés de mettre sur la tête. Le tour de Montravel à Moselle qui n’est qu’une portion du circuit Néobus, a permis aux élèves d’apprécier l’intérieur tout neuf, les informations aux voyageurs, les caméras, l’annonce vocale des arrêts et la fluidité de la circulation.

« C’est super ! Les enfants sont ravis, si on peut leur faire plaisir c’est avec joie ! » s’est exclamée Marie-Jo Barbier aussi enthousiaste que les élèves de découvrir le Néobus en avant-première. « Il est trop bien ! C’est propre à l’intérieur et grand. J’ai bien aimé cette balade ! » réagit Angèle, une élève.

« Un magnifique réseau ! »

De retour en classe, les élèves pu poser toutes les questions qui leur brûlaient les lèvres sur le Néobus à Olivia Cullell. Ainsi, ils ont appris que la partie qui permet de relier les deux parties rigides du Néobus s’appelle un soufflet, que les bus ont été fabriqués en France, qu’un véhicule peut transporter 130 personnes, sa longueur est de 18 mètres, qu’on peut se connecter gratuitement au wifi à l’intérieur et recharger son téléphone portable. A chaque réponse, les élèves ont manifesté leur étonnement par des « Oh ! » et des « Ah ».

Elèves et maîtresse sont conquis : « C’est un magnifique réseau, c’est un peu comme en Australie et en Nouvelle-Zélande, je ne m’attendais pas à un standing comme ça, confie Aurélia Champmoreau. Et avoir autant de technologie, c’est vraiment top ! »