Le CAN accueille un tricycle pour les personnes en situation de handicap

En répondant à l’appel à projets gouvernemental Handi’loisirs, la province Sud dote son Centre d’activités nautiques (CAN) d’un tricycle électrique adapté, désormais empruntable par toute personne en situation de handicap.

Les yeux émerveillés des enfants de la CLIS (classe pour l’inclusion scolaire) de l’école François-Griscelli valent décidément mieux qu’un long discours. Jean-Gabriel Favreau, président de la commission Jeunesse et Sports de la province Sud et président de la commission Sports au Congrès, a accueilli vendredi après-midi au Centre d’Activités nautiques (CAN) de la province Sud Isabelle Champmoreau, membre du gouvernement notamment en charge du Handicap et Christopher Gygès, porte-parole du Gouvernement anciennement en charge du Handicap.

Le but d’une telle rencontre ? Officialiser la mise en service d’un tricycle à assistance électrique, destiné aux personnes en situation de handicap, utilisable par les associations comme par les particuliers pour dévorer le bitume de la piste cyclable de la promenade Vernier.

« Ce projet, confiait d’emblée Jean-Gabriel Favreau, je l’avais porté l’an dernier avec Christopher Gygès, lorsque j’étais son collaborateur au gouvernement. Aujourd’hui, en tant qu’élu provincial, j’ai le plaisir de le voir se concrétiser ici, au Centre d’activités nautiques de la province Sud. »

Du côté du Gouvernement, Isabelle Champmoreau soulignait « l’importance d’une politique cohérente entre les différentes institutions, qui se traduira prochainement par la présentation au Congrès d’un nouveau schéma Handicap et dépendance. » Et Christopher Gygès de conclure : « Nous sommes tous du même parti politique Avenir en Confiance, c’est ce que j’appelle aussi de la cohérence pour suivre les dossiers sur le long terme… »

Le gouvernement avait débloqué en juin 2018 une enveloppe de 25 millions de francs pour donner vie à cinq projets en faveur de l’accessibilité aux loisirs des personnes en situation de handicap, un appel à projets baptisé Handi’loisirs.

La province Sud y avait répondu via deux projets, qui ont été sélectionnés et financés par le gouvernement. L’achat de ce fameux tricycle à assistance électrique, pour un montant de 960 000 francs, et l’installation d’un sentier pédagogique aménagé comprenant des aires d’observation et de repos au Parc provincial des Grandes Fougères, pour un montant de 4,370 millions de francs.