Santé et environnement : les jeunes passent la 4e !

Fort du succès des trois précédentes éditions, le forum Jeunesse & développement durable (JDD) version 2019 se tient jusqu’à lundi, à Poé. Lycéens, collégiens et partenaires y définissent les premières lignes de projets placés sous le sceau du développement durable.


« Bravo, vous avez planté cinq cents arbres : ici c’est la forêt des JDD ! » Ambassadeur de l’événement pour la quatrième fois, Thibaut Bizien de l’association Caledoclean félicite la « promotion » 2019. Pour lancer les six jours de forum éco-citoyen, quoi de plus symbolique que la plantation d’arbres caractéristiques de la forêt sèche, sur le domaine de Deva ?

Cette année ils sont 106 jeunes en provenance de 21 collèges et de 11 lycées, ainsi que deux jeunes envoyés par une association (le comité de gestion de la Zone Côtière Ouest). Le maillage territorial comprend toute la province Sud de l’île des Pins à Poya en passant par Yaté et Thio ainsi que, nouveauté cette année, deux établissements de la province Nord (les lycées professionnel Michel-Rocard de Pouembout, et Johanna-Vakié de Houaïlou) : les JDD fédèrent un public de plus en plus large au fil des ans !

Associer respect de l’environnement & bien-être

Du côté des partenaires également, la liste s’étoffe. Nouvelle association à rejoindre l’aventure, la Ligue contre le cancer s’est attachée à faire un focus particulier sur les ravages provoqués par la cigarette. Pour Monique Neck, bénévole, l’intérêt de cet événement tient dans la possibilité de « faire connaître les différents cancers aux jeunes, et qu’ils associent la santé avec l’environnement. Quand on jette des mégots par terre, qui mettent douze ans à se résorber, ça pollue l’eau des nappes phréatiques ! » Arsenic, cadmium, goudron… Le stand déroule la longue liste des composants néfastes aux sols et au corps humain.

Projets concrets

« Comment ça se passe pour les jeunes en situation handicap dans vos écoles ? Comment sont-ils perçus ? » Morgane Rivoal, chargée de mission pour le collectif Handicaps, s’adresse à un petit groupe de collégiens. Elle juge que la thématique « Réduction des inégalités et discriminations » intégrée dans la dimension développement durable, ainsi que le format de l’événement, qui permet de parler en direct avec les jeunes, offrent la possibilité de faire évoluer les représentations du handicap sous toutes ses formes. L’association Opération Cétacés et l’Aquarium des lagons ont également rejoint le rang des acteurs déjà présents lors des éditions précédentes, comme Symbiose, Paladalik et la Brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ) qui, en sensibilisant la jeunesse à des problématiques concrètes et en échangeant avec elle, l’aide à bâtir les projets du futur.

Cette nécessaire corrélation entre santé et impacts environnementaux, semble également logique à Marie Candat, diététicienne de 24 ans et ambassadrice des JDD 2019 (aux côtés de Thibaut Bizien et de Mary Adjouhgniope). « Ce rôle d’ambassadrice va me permettre de m’enrichir de tous ces échanges. J’ai l’impression que tout est mis en œuvre pour donner les outils aux enfants, pour qu’ils fassent de belles choses plus tard, souligne-t-elle, avec un large sourire. Je suis agréablement surprise depuis le début : de nombreux jeunes viennent spontanément me poser des questions sur l’équilibre alimentaire, avec déjà deux groupes venus me dire qu’ils comptaient faire un projet sur ce sujet ! »

Lundi matin, place aux restitutions pour évoquer les premières esquisses de projets, avant un prochain point d’étape sur leur réalisation le 20 juillet, et une grande journée de bilan au Centre culturel Tjibaou le 12 octobre.