Cette année, priorité à la sécurité dans les établissements

Les 20 400 élèves des écoles primaires publiques de la province Sud et leurs 1 200 enseignants sont prêts à faire leur rentrée lundi, en toute sérénité et surtout en toute sécurité ! Même chose pour les 12 502 collégiens.


« Cette année, la priorité n°1 c’est la sécurité des établissements scolaires face à la montée depuis quelques années des actes de malveillance et de vandalisme, expliquait, ce matin, Philippe Michel, président de la province Sud lors de la conférence de rentrée. Ce n’est pas nouveau, nous avons décliné cet impératif depuis plusieurs années, à travers la mise en place des tenues communes, l’adoption d’un nouveau règlement intérieur, la mise en place des information signalantes. En 2019, on poursuit avec l’ensemble des partenaires, car l’objectif est bien d’avoir des dispositifs calibrés et réactifs ».

Sous quelles formes ? En ce qui concerne les écoles primaires : en continuant à former et à accompagner les directeurs (Plan Particulier de Mise en Sûreté, exercices en situation réelle dans les écoles, guide de gestion de crises …) et en recrutant un chargé de mission sécurité-sûreté à la direction de l’Education (DES).

Pour les collèges, dont la province Sud a la charge en termes de construction et d’entretien, une enveloppe d’urgence de 80 millions de francs a été débloquée. 30 millions de francs ont d’ores et déjà été utilisés pour augmenter le niveau de sécurité de 12 collèges publics (sur les 21 que compte la Province) en systèmes d’alarme, clôtures, rondiers et vigiles. « On ne peut pas perdre un collège dans un incendie volontaire, cela coûte des milliards à la collectivité, sans compter les centaines de jeunes qui en pâtissent en termes d’éducation… »