Le Stanley fête (déjà) ses 30 ans

Soutenu par la province Sud, le plus calédonien des hôtels de Nouméa s’apprête à souffler ses 30 bougies en 2019. Pour Martine Lagneau, la vice-présidente de la province Sud, cette visite « coup de cœur » marque le début d’une nouvelle campagne de terrain.


Austral, Hibiscus, Alizé, Port de France, Ylang Ylang… Si ces noms de studios ou de suites sonnent agréablement à vos oreilles, c’est que vous avez déjà mis les pieds dans l’une des 87 unités d’hébergement du Stanley. Nichée à l’extrême pointe de Ouémo, cette institution fait partie des rares sociétés du secteur hôtelier dont le capital est détenu à 100% par des personnes privées. Le Stanley et les Calédoniens, une histoire d’amour ?

« Le Stanley est un hôtel 100 % calédonien, qui vit grâce aux touristes, grâce à une clientèle d’affaires, envoyée par les entreprises calédoniennes qui trouvent l’endroit à leur goût, explique le directeur général Yannick Gloux-Bauchet. Nous restons un hôtel familial, tout en proposant des prestations haut de gamme, des grandes surfaces d’habitation, une proximité avec la mer, des services et des prix attractifs… »

Premier établissement à utiliser l’énergie solaire, avec une politique managériale à taille humaine et des efforts pour maintenir l’emploi de ses salariés, le Stanley jouit d’une réputation sans faille depuis 30 ans.

« Notre personnel, fidèle, est là depuis très longtemps. Comme dans toutes les entreprises, il y a des hauts et des bas. Et quand ça n’allait pas, la province Sud a épaulé l’hôtel en nous versant une contribution financière dans le cadre du maintien des salaires qui correspondait à six mois de charges sociales. » Le maintien de 24 emplois était mis en péril, la direction de l’Economie, de la Formation et de l’Emploi (DEFE) n’a pas hésité à attribuer une aide exceptionnelle.

Pour la vice-présidente de la province Sud Martine Lagneau, « pas de doute, cet hôtel est un véritable « coup de cœur » pour les Calédoniens et les Nouméens, et la province Sud restera à ses côtés. »


Article connexe : Les visites d’entreprise redémarrent