Bienvenue à l’incontournable Petite Ferme

Depuis 22 ans, Jean-Louis et Annick Bouvier régalent les papilles des grands et les yeux des enfants. Entre leur table d’hôtes et leur ferme pédagogique, ils ont fait de « leur » Petite Ferme un lieu touristique incontournable, soutenu par la province Sud. Martine Lagneau s’est rendue sur place.

« La bonne bouffe pour les parents, les animaux pour les enfants… » Temple incontournable de la culture broussarde, la Petite Ferme de Jean-Louis et Annick Bouvier, membre du réseau « Bienvenue à la ferme », est une adresse culinaire authentique et incontournable de la Nouvelle-Calédonie. Tripes de veau cuites au feu de bois, civet de cerf, ou encore carré d’agneau piqué aux anchois ravissent les adeptes de la gastronomie traditionnelle.

C’est pour cela que la province Sud, via son Code des Aides pour le Soutien à l’Economie (CASE), épaule la structure depuis… 18 ans. Le couple a bénéficié d’aides à l’équipement pour financer l’ameublement des deux bungalows d’une capacité de 5 personnes chacun. En parallèle, une aide au maintien de l’emploi salarié a aussi été versée en 2014 par la direction de l’Economie, de la Formation et de l’Emploi (DEFE) de la province Sud.

« Il y a encore énormément de choses à faire dans le tourisme en Nouvelle-Calédonie, lance Jean-Louis Bouvier à la première vice-présidente de la province Sud, Martine Lagneau. Le problème, c’est que les jeunes, une fois formés dans le métier, on leur propose des emplois à 125 000 francs par mois… Ce qui n’est pas très valorisant… Alors ont fait comment ? »

Réponse : « A la province Sud, précise Martine Lagneau, on met en application ce qui a été préconisé en 2016 suite aux ateliers du Tourisme, notamment en termes de formation touristique. Avec la DEFE, nous soutenons les entreprises touristiques au maximum depuis quelques années et nous allons sur le terrain pour évaluer et comprendre vos besoins » D’où les visites fréquentes de la première vice-présidente. « Il faut connaître avec précision la cartographie des entreprises aidées, et notamment à La Foa et à Bourail, qui est l’une des régions les plus dynamiques en matière touristique. »