Une nouvelle série policière tournée exclusivement sur le Caillou

Bonne nouvelle pour la visibilité du pays et pour les acteurs économiques. Après Foudre et Cut, place à la série OPJ Pacifique Sud ! C’est le nom du nouveau feuilleton produit par Terence Films, qui sera diffusé sur le réseaux La 1ere et sur France Ô, et surtout qui va être tournée entièrement en Calédonie. Au programme de la première saison : 50 épisodes avec plein de techniciens et d’acteurs locaux !

La vie quotidienne d’un commissariat de police (fictif) de Nouméa. L’histoire d’une équipe d’officiers de police judiciaire (OPJ) menée par le commandant Clarissa, et donc des enquêtes, mais aussi la vie familiale, amicale, amoureuse, des personnages. C’est le scénario de la grande série de fiction filmée en Calédonie, qui va occuper quotidiennement les écrans pendant 10 semaines à partir de fin 2019 !

Comédiens et techniciens locaux, implication de la station Nouvelle-Calédonie La 1ere, diffusion dans le monde entier, c’est une formidable chance pour le territoire. Pour Walles Kotra, directeur exécutif de France Télévisions en charge de l’Outre-mer, « c’est une décision éditoriale importante car c’est le groupe France Télévisions qui investit pour donner plus de visibilité et valoriser les territoires d’outre-mer ».  Un avis partagé par Sophie Gigon, directrice de la fiction « day time » du groupe public : « Ce projet ne se fera pas sans les Calédoniens et sans la station Nouvelle-Calédonie La 1ere. Il s’agit de travailler ensemble. »

Stéphane Meunier, producteur et réalisateur de Terence Films présentait le projet : « Des castings sont en cours, et vont continuer toute l’année, pour recruter localement des comédiens mais aussi des figurants. Les repérages vont bientôt démarrer, nous cherchons notamment un lieu pour installer le commissariat fictif. Et puis, nous allons embaucher des techniciens locaux sur le tournage, comme nous l’avons fait à La Réunion pour la série Cut où nous avons terminé avec une équipe 100% réunionnaise. » Pour aider l’équipe de Terence Films, le Bureau d’accueil de tournages de la province Sud sert de relais local et met à disposition son carnet d’adresse : « Le BAT est le pilier fondamental des acteurs audiovisuels qui arrivent en Nouvelle-Calédonie, explique Martine Lagneau, vice-présidente de la province Sud en charge notamment de la Culture. J’ai à cœur que cette nouvelle série montre le pays dans toute sa diversité, mette en valeur les savoir-faire locaux et apporte une visibilité nouvelle sur notre beau Caillou ».

Le tournage des 50 premiers épisodes devrait débuter dès le mois de mars prochain, pour une diffusion en fin d’année 2019 sur les réseaux La 1ere et sur France Ô, dans un premier temps. « La série vivra avec son temps et notamment via la future grande plate-forme numérique du groupe, explique Walles Kotra. Car les personnages vivront avant et après la diffusion, sur Internet et les réseaux sociaux, il sera possible de continuer à suivre leur quotidien ».