Apprentissage de l’anglais, test et découverte grandeur nature des activités locales de Bourail, La Foa, Thio, Mont-Dore-Yaté et de la Maison de Deva. Pas moins de 30 agents ont été formés, via un programme initié en 2017 par la province Sud et qui s’est clôturée le 4 décembre, dans le but de toujours mieux informer les visiteurs.

Tisser un lien entre les prestataires et les professionnels de la visite afin de dynamiser et de faire monter en compétence le tourisme calédonien. C’est la mission poursuivie par la province Sud à travers le projet de formation des offices de tourisme entamé depuis plus d’un an. Un « apprentissage formateur », selon les mots de Jenny, agent d’accueil de l’office de La Foa, qui a participé au programme. Lors du premier atelier, c’est la langue de Shakespeare qui a été étudiée de différentes manières, sur 70 heures. « Nous avons organisé visites adaptées à un public particulier, des rendez-vous téléphoniques et des visites de lieux, tout ça en anglais ! Nous avons axé le travail sur les indications, la mise à disposition d’information et le vocabulaire », révèle Susanna Couch, professeur d’anglais.

Pour promouvoir les activités locales, c’est l’immersion qui a été privilégiée avec « l’Éductour de Calédonie ». Ce circuit à la découverte des sites touristiques et des activités locales, a permis au personnel de s’essayer à la réalité du terrain. « Aller sur place, ça permet de connaître les sites et de se rendre compte de certaines problématiques qui n’auraient pas été envisageables sans les avoir vues et vécues. Ça nous permettra d’être beaucoup mieux organisés, ajoute Jenny. Ça nous a aussi énormément rapprochés entre les différents offices, on va pouvoir mieux travailler ensemble ! »

Cohésion et adaptation

Une cohésion saluée par Chantal Bruneteau, chargée de mission formation à la direction de l’Economie, de la Formation et de l’Emploi (DEFE) et Iolani Martin, chargée de mission tourisme à la province Sud, qui ont chapeauté le projet. « Ce rendez-vous a permis d’impulser une énergie, une cohésion et une dynamique de partage dans la stratégie touristique locale. Ça permet aussi de comprendre la réalité du terrain et d’ajuster les dispositifs d’aide alloués au secteur », assurent-t-elles.

Et pour s’adapter au mieux aux nouveaux usages, notamment numériques, chaque groupe a également dû s’atteler à la création, au tournage et au montage d’une vidéo promotionnelle sur sa région. Évaluées selon un thème (la gastronomie, la mine, la rivière, le lagon et l’aventure), les équipes ont revêtu avec plaisir la casquette de réalisateur. Au terme d’un petit concours de vidéos, c’est l’office de tourisme de Bourail, qui a réalisé un clip singulier autour des eaux cristallines, des espèces marines uniques et de la vue imprenable sur le lagon depuis un ULM, qui a été déclaré vainqueur.

Les membres de l’office de tourisme de Bourail qui ont remporté le concours vidéo aux côtés de Martine Lagneau et d’Iolani Martin, chargée de mission tourisme à la Province.

Des initiatives saluées par Martine Lagneau, première vice-présidente de la province Sud en charge du tourisme et présidente de Nouvelle-Calédonie Tourisme Point Sud (NCTPS) : « Cette formation a permis de fédérer, de communiquer et de partager. Ce sont les outils clés du développement du tourisme en Calédonie ».

L’office de tourisme du Grand Sud obtient la 2e place.

L’office de tourisme de Thio obtient la 3e place.

Découvrez la vidéo gagnante ici