A la finale du Grand Prix Handisport, tout le monde sort gagnant

Lancer de vortex, course en fauteuil ou debout, lancer de balle sur cible, mais aussi initiation au tir à l’arc et au basket ball… La finale du Grand Prix Handisport-Adapté, qui s’est déroulée vendredi 30 novembre au Centre d’accueil de Poé, a encore une fois fait le plein de bonne humeur et de sueur ! Plus de 70 personnes en situation de handicap ont profité de cette journée de rencontre, de découverte et de partage.

Pierre Fairbank, figure emblématique du sport calédonien mais aussi éducateur sportif à la province Sud, a convié avec d’autres athlètes de la Ligue handisport, 75 pratiquants handisport et sport adapté sur le site exceptionnel du Centre d’accueil de Poé. « Le mot d’ordre est de se faire plaisir avant tout ! Même si l’esprit de compétition gagne un peu tout le monde ! » explique le multiple champion paralympique.

Et pour être prêts dès le vendredi matin, beaucoup ont dormi sur place la veille. Un moment de partage et d’échange qui a ravi tout le monde ! Preuve de l’engouement et de la motivation ? 5 associations et centres pour personnes en situation de handicap ont répondu présent : CSSR, CAT, ASH, Association Valentin Haüy et APEI. De nombreux participants sont même venus des communes de l’intérieur, notamment avec l’ASH qui regroupe 4 centres à La Foa, Boulouparis, Thio et Bourail.

Bien dans son corps !

Plusieurs ateliers étaient ainsi proposés lors de cette journée animée par la championne de lancer de poids Rose Welepa : « Ça me tient à cœur d’organiser ce type de journée. Ça permet aux participants de sortir de leur quotidien, de découvrir l’esprit d’équipe, le fair-play. Pour moi c’est aussi l’occasion de partager ma passion pour le sport et de détecter, pourquoi pas, de futurs athlètes ! ».

Lancer vortex, lancer de balles sur cible, course de 100 mètres debout et de 50 mètres en fauteuil, ou encore basket-ball et tir à l’arc étaient au programme de cette journée. « C’est une bonne chose que les institutions organisent ces événements sportifs. Cela permet aux personnes de se rencontrer et de découvrir autre chose, précise Katy, éducatrice à l’association Valentin Haüy, venue avec 5 personnes malvoyantes. Encourager l’activité physique des personnes en situation de handicap fait partie du travail que nous menons pour les aider à gagner en estime et confiance en soi ». Si l’ASH a encore une fois remporté la première place par équipe cette année, Seraphina de l’APEI et Yvonick de l’ASH ont remporté respectivement les premiers prix féminin et masculins en individuel. « Je fais du foot tous les dimanches à la tribu, raconte Yvonick, qui vient de Thio. Quand je suis le terrain, je donne tout ! »

Cette finale est la dernière manifestation de l’année en handisport et sport adapté : des rencontres inter-associations ont lieu une fois par mois au stade Numa Daly et des sessions hebdomadaires sont organisées régulièrement dans le cadre de l’Ecole de handisport , initiée par la province Sud. « Le but est de favoriser la pratique sportive et de motiver les personnes en situation de handicap afin de lutter contre la sédentarité. Tout le monde a le droit, et peut faire du sport ! », souligne Pierre Fairbank. C’est pourquoi chacun est reparti avec une médaille autour du cou et les félicitations de tous. Vivement l’année prochaine !



Classement des associations :

1 – ASH

2 – APEI

3 – CSSR

Retrouvez le diaporama de cette journée