Une nouvelle offre d’hébergement au Parc de la Rivière Bleue

En cabadienne ou en tente suspendue, il est désormais possible de passer une ou plusieurs nuits au cœur du Parc provincial de la Rivière Bleue. La première vice-présidente de la province Sud, Martine Lagneau, a visité le nouveau Camp des Kaoris, et a rencontré la première classe verte scientifique et sportive à avoir été accueillie ici.

Ambiance nature garantie. En se déplaçant au cœur du Parc provincial de la Rivière Bleue, Martine Lagneau, première vice-présidente de la province Sud, a pu s’en rendre compte de ses propres yeux. Le nouvel espace d’hébergement implanté au Camp des Kaoris, créé par la société Loisirs Concept et financé en partie par la Direction de l’emploi et de la formation de la province Sud, rencontre un véritable succès.

Durant une semaine, ce sont 21 collégiens de Koutio qui ont pu en profiter, alors qu’ils participaient à la première classe verte scientifique et sportive organisée sur le site provincial, en partenariat avec le vice-rectorat. Et à en croire le rire des enfants pendant la visite, les cabanes en bois, tentes suspendues, farés et autres installations sportives font l’unanimité. « Je suis ravie de voir enfin en vrai ce que l’on a vu sur plan dans un bureau, affirme Martine Lagneau. Le projet finalisé dépasse mes espérances. Notre collectivité s’engage à rendre service à la jeunesse et au tourisme, et si cette installation peut servir à ce que nos jeunes sortent de chez eux pour venir étudier ici, le pari est gagné ! »

Une grosse demande de la part des visiteurs

Pour Joseph Manauté, directeur du Parc provincial et employé de la Direction de l’environnement de la province Sud, « cette installation répond aussi à une grosse demande de la part des visiteurs du parc qui espéraient pouvoir faire ici une étape avant de rejoindre le littoral Sud. » C’est désormais possible.

« Avec une capacité d’hébergement de cinquante-neuf places répartis en dix-neuf tentes deux places, un dortoir de dix places, une cabane familiale et quatre tentes suspendues, nous pouvons désormais répondre aux besoins des familles et des classes vertes », résume Alan Waterneaux, le gérant de Loisirs concept. Avec le soutien financier de la province Sud, cet aventurier est parvenu à insuffler un second souffle au site. « Alan ? C’est un enfant, s’amuse Suzelle Wilson, chargée d’étude à la Direction de l’environnement. Il a mis des jouets un peu partout et contribue désormais au fait que la province Sud puisse accueillir des activités sportives et scientifiques sur une semaine entière. Grâce à lui, au travail de nos agents et à la province Sud qui finance entièrement ces classes vertes, le vice-rectorat peut intégrer dans son offre éducative des séjours au Parc provincial de la Rivière Bleue. » Et quand éducation rime avec environnement, le soutien provincial aux entreprises locales y trouve tout son sens.