Une laverie qui crée du lien

Les « petits projets » qui créent du lien social sont très importants. C’est pour cela que la province Sud épaule aussi, et surtout, les entrepreneurs les plus modestes. Découvrez comment Stéphanie Thevedin-Champenois, mère de huit enfants, a donné vie à Happy Laverie à Boulouparis.

Stéphanie Thevedin-Champenois a une grande famille. « Je viens d’avoir mon 8e enfant ». Et tous les soucis logistiques qui en découlent… C’est pour cela, qu’en 2015, cette habitante de Boulouparis avait acheté une grosse machine à laver. « Je rendais aussi service à mes amis qui me demandaient de laver leurs couettes ou autres couvertures volumineuses. » Alors employée polyvalente dans un hôtel, elle a alors décidé de créer une laverie dans la zone artisanale de Boulouparis. De là est née Happy Laverie. « Au début, je ne savais pas du tout vers qui me tourner pour créer ma société. Et puis on m’a parlé de la province Sud, et je pense que sans elle, mon projet n’aurait jamais pu voir le jour ! Je ne parle pas du côté financier, le plus important c’est le côté administratif et l’accompagnement dans les différentes démarches. »

Stéphanie Thevedin-Champenois a été soutenue sur un micro-projet dont l’investissement s’élevait à 380 000 francs, permettant l’équipement d’un local avec deux machines à laver et un sèche-linge. Une micro-entreprise qui fonctionne très bien aujourd’hui. « C’est la seule laverie de Boulouparis, sans moi, je ne sais pas comment les gens feraient… », s’amuse-t-elle. Et puisque le succès est au rendez-vous, lors de son dernier congé maternité, Stéphanie a embauché une jeune fille du village. De plus, la jeune entrepreneuse envisage de renouveler sa collaboration avec l’ASH (Association Solidarité Handicapés) pour embaucher ponctuellement des travailleurs handicapés. « J’avais pris des stagiaires, ça c’était bien passé, j’ai envie de continuer avec eux. »

La province Sud a déjà mis Stéphanie Thevedin-Champenois en avant, en lui attribuant un prix Femmes d’initiatives en 2014. « J’avais gagné le deuxième prix, catégorie service, ça m‘a permis de rencontrer des gens. Et puis j’ai eu des encouragements, et ça c’est très important quand on démarre ! » La prochaine étape ? « Je n’ai pas le permis de conduire. Je vais le passer pour pouvoir proposer un service de livraison. Et puis, pourquoi pas, faire une petite buvette pour les gens qui attendent pendant que leur couette soit lavée… »

Toutes les aides au développement économique de la province sud par ici > https://www.province-sud.nc/demarches/thematique/developpement-economique