L’Oasis de Tendéa n’est pas un mirage

Inauguré en mars 2017, l’Oasis de Tendéa offre à ses clients un havre de paix dans l’esprit de l’écotourisme rural souhaité à Farino. Ambiance au cœur d’une nature luxuriante.

A l’Oasis de Tendéa, pas de tyrolienne, pas de canoë-kayak ou autres activités sportives parfois bruyantes. Ici, à 2 kilomètres du célèbre marché de Farino, c’est farniente et repos, bercé par le chant des oiseaux et le bruissement de la rivière. Zen attitude de rigueur. Un lieu si paisible que les propriétaires, Nancy et Alain Thillier, y ont établi leur résidence principale.

C’est fin 2016 que le couple décide de se lancer dans l’hébergement touristique pour faire découvrir aux touristes locaux et internationaux ce havre de paix.

Leur projet ? Un gîte composé de quatre bungalows de 45 m² avec terrasse privative et une capacité d’accueil de 16 personnes, d’un parking, d’un local d’accueil et d’une grande terrasse à l’entrée du site. Des aménagements reliés par des escaliers au cœur d’un jardin luxuriant qui se prolonge en contrebas jusqu’à la rivière et ses cascades. S’il y a la possibilité de cuisiner dans chaque bungalow, les propriétaires ont fait le choix de ne pas proposer de restauration. Une volonté de compléter l’offre d’hébergements dans la zone, sans concurrencer les nombreuses très bonnes tables d’hôtes. Une stratégie de développement qui colle parfaitement aux préconisations des Ateliers du tourisme et qui a naturellement obtenu le soutien de la province Sud.

Après un an de travaux et un investissement de plus de 30 millions FCFP, dont près d’un tiers de la Province dans le cadre de sa politique de développement touristique, l’Oasis de Tendéa a ouvert au public en mars 2017. Et le gîte tient déjà toutes ses promesses. Dans un style polynésien et une ambiance totalement dépaysante, les clients s’évadent le temps d’un week-end. Et ils ne tarissent pas d’éloges que ce soit sur l’accueil réservé par Nancy et Alain ou par la magie des lieux. En à peine un an d’exploitation, la petite structure a déjà obtenu le Prix du public, « Coup de cœur des internautes », lors des Trophées du tourisme 2017, mais elle a également permis de favoriser la fréquentation des tables d’hôtes, des activités touristiques du coin et de créer deux emplois à mi-temps (jardinier et femme d’entretien) soutenus par le service emploi de la DEFE.

Est-ce que le gîte, qui affiche un taux de remplissage qui frôle les 60 %, aurait eu le même visage si la province Sud n’était pas intervenue ? « Non, absolument pas, répond sans hésiter Magalie, la gérante. J’avoue que l’intervention financière de la province Sud nous a vraiment permis de faire un gîte digne de ce nom, avec des matériaux de qualité comme le kohu. Une aubaine..

Un soutien provincial indispensable

Dans le cadre du soutien à l’activité économique et touristique, le projet de l’Oasis de Tendéa s’est vu accorder par la province Sud, 40% d’aide pour l’assainissement et l’électrification, 30 % pour équiper le site de chemins d’accès, bungalows, terrasses… et 50 % pour la communication commerciale.

 

Développement économique : 28 démarches et services disponibles