« La culture, c’est ce qui donne le sourire aux gens »

 

Trois questions à Martine Lagneau, 1ère vice-présidente de la province Sud, en charge de la Culture.

Quels sont les axes principaux de la politique culturelle provinciale pour cette année 2018 ?

Du côté des grandes actions, nous restons sur des projets qui ont fonctionné comme Un été au Ciné, la Mois du Patrimoine… Nos actions de tous les jours évoluent toujours au plus près des populations. Auprès des scolaires, avec les jardins pédagogiques du Château Hagen ou les classes à projet artistique et culturel (PAC) dans lesquelles la direction de la Culture est totalement intégrée. Auprès des familles également, avec le parcours de découverte culturelle, leur offrant la possibilité de pouvoir accéder plus facilement au cinéma ou au théâtre.

Nous sommes aussi toujours très présents sur la sauvegarde du patrimoine. Si nous n’avions pas été là sur certains monuments, aujourd’hui ils n’existeraient plus. C’est grâce à ces actions de protection qu’on peut envisager de redonner vie à ces bâtiments, notamment grâce à des actions culturelles.

Nous continuons bien sûr à soutenir toutes les créations artistiques. En encourageant un projet artistique, nous soutenons une création future qui ne fera qu’enrichir l’offre culturelle en province Sud.

Le contexte général est aux difficultés budgétaires… Qu’en est-il du côté de la Province ?

Les contraintes budgétaires ne nous permettent pas d’avoir plus que ce que l’on a eu : nous avons donc essayé de faire mieux, avec ce que nous avions ! Nous travaillons beaucoup sur la mutualisation des compétences, ainsi que sur les partenariats, que ce soit avec des privés ou d’autres acteurs institutionnels comme les communes, les autres provinces…

Comment voyez-vous le rôle de la Culture dans le contexte de l’année 2018 ?

La culture, c’est ce qui donne le sourire aux gens, y compris dans des moments de crispation et d’échéances politiques. La culture permet de créer des endroits et des moments où les gens sont ensemble sans se dévisager, ni se juger. Je suis toujours émerveillée par le public d’Un été au ciné, très hétérogène, qui vient avec ses nattes, les glacières… Les différences y sont gommées. Nous partageons un spectacle avec des gens que nous ne rencontrerions jamais au quotidien, et c’est magnifique !

Et n’oublions pas que les actions de la Province sont la plupart du temps gratuites, comme les « Week-ends au château Hagen » . C’est grâce à de telles actions, que nous parvenons quand même à nous comprendre et à vivre ensemble !