C’est quoi le CPPD ?

Encore un acronyme, direz-vous ! Oui, mais pas des moindres ! Le Conseil provincial de la prévention de la délinquance, le CPPD donc, s’est réuni quatre fois depuis début 2016, année où il a été activé à la demande de l’exécutif provincial.

L’objectif de ce conseil ? Réunir tous les acteurs pour lutter ensemble contre la délinquance. Car la hausse générale de la délinquance, et celle des jeunes en particulier, nécessite de prendre des mesures fortes et concertées.

Sous l’égide de la province Sud et du Haut-Commissariat, ce conseil compte les représentants de la Police, de la Gendarmerie, le procureur de la République, le président du gouvernement, les mairies de la province Sud et autres partenaires œuvrant dans le domaine éducatif et social. Une vocation de coordination pour rendre les actions de chacun des partenaires plus efficaces.

1 Plan, 3 priorités, 20 fiches-actions

Après un an de concertation avec les partenaires du conseil provincial de prévention de la délinquance, la province Sud a adopté le plan provincial de prévention de la délinquance (PPPD) le 22 septembre 2017.

Que contient ce PPPD ? Une vingtaine de fiches-actions qui  permettent de formaliser, point par point, les différentes méthodes de prévention. Trois priorités sont affichées : les actions à l’intention des jeunes exposés à la délinquance, l’aide aux victimes et la prévention des violences faites aux femmes, ainsi que l’amélioration de la tranquillité publique. Plus d’1 milliard de francs ont été injectés dans les actions menées sur le seul exercice 2017, avec un financement à hauteur de 500 millions de francs de la province Sud.