15 000 botanistes en herbe attendus au Château Hagen cette année

2018 verra l’avènement d’un projet éducatif mûrement réfléchi avec des ateliers botaniques et culturels du Château Hagen ! L’idée ? Ouvrir ce joyau historique et son écrin de verdure aux écoliers et au public en situation de handicap, tout au long de la semaine.

« C’est trop choc ! On va apprendre à planter plein de choses et comme ça quand on sera grands on pourra faire notre potager tout seul ! » Josué, 9 ans,  a déjà mis ses petits gants de jardinage et écoute attentivement  les instructions d’Aymeric Marchal, botaniste au Château Hagen. Avec ses camarades de l’école Candide-Koch,  il va venir toute l’année, une fois par mois, s’occuper de son potager pédagogique et découvrir les richesses patrimoniales d’un lieu chargé d’histoire.

Cette classe de CE2 a inauguré le dispositif, mercredi 28 février, sous un soleil radieux, en présence des élus et acteurs culturels de la province Sud. « C’est un jour de fête pour nous !, a confié Monique Millet, présidente de la commission provinciale de l’enseignement aux enfants présents. Nous sommes très heureux de vous accueillir dans ce lieu magique et de savoir que vous allez le faire vivre ! ». Déclinés en trois formules différentes selon l’implication des écoles (à l’année, à la période ou en « one shot »), ces ateliers pédagogiques et botaniques gratuits ont pour vocation d’initier les plus jeunes à la culture potagère, mais aussi à avoir une conduite respectueuse et une alimentation saine. « C’est un projet très complet et je suis ravie d’y participer ! » sourit Maîtresse Laura, de Candide-Koch.

S’approprier les lieux

Les inscriptions ne sont pas clôturées et les écoles qui le souhaitent peuvent encore se manifester auprès de la direction de la Culture de la province Sud. Le vendredi sera réservé à l’accueil d’un public en situation de handicap, avec la participation des associations ACH et Valentin Haüy. Trois jardinières ont été aménagées spécialement pour permettre à des personnes en fauteuil roulant de participer aux ateliers. Côté culture, différentes activités, animées par Valérie Chardonnet, médiatrice culturelle, seront proposées autour du patrimoine architectural, de l’histoire, mais aussi en matière d’éveil à l’art contemporain avec les nombreuses expositions permanentes proposées tout au long de l’année dans l’enceinte du château.

« Le Château Hagen n’est pas un lieu figé dans l’histoire, c’est un lieu de vie, explique Christophe Bouton, responsable de la structure. Notre volonté première est que les Calédoniens s’approprient les lieux. » Avec près de 100 événements par an, le Château, véritable centre culturel diversifié, s’ouvre toujours plus au public.