La Nouvelle-Calédonie s’ouvre au tourisme chinois

Dans quelques jours seulement le premier charter en provenance de Hangzhou en Chine se posera sur le tarmac de La Tontouta. A son bord 260 touristes avides de découvrir la culture et les charmes de notre beau Caillou. Reste à accueillir au mieux cette population culturellement si différente de la nôtre… Telle était la thématique d’une conférence organisée la semaine dernière au profit des professionnels locaux du tourisme.

Données clés du pays, grandes dates de l’histoire chinoise contemporaine, religion et philosophie… La conférence organisée par Nouvelle-Calédonie Tourisme Point Sud (NCTPS) a débuté par un point de culture générale sur ce territoire qui compte aujourd’hui 1.4 milliard d’habitants pour 56 groupes ethniques.

Puis c’est Yué Liu, guide touristique à Nouméa, qui, dans un français parfait, a présenté les principales habitudes de vie des Chinois concernant leurs déplacements, leurs repas, leur rythme de vie, leur savoir-vivre… Son objectif ? Permettre à son auditoire de comprendre les particularités culturelles et les attentes de la population chinoise afin d’adapter l’offre touristique locale en conséquence. Restaurateurs, commerçants, responsables de sites culturels ou touristiques… tous sont en effet appelés demain à recevoir ces nouveaux touristes qu’il va falloir apprendre à connaître et à satisfaire. Car ce premier charter – rempli en quelques heures – accueille des touristes qui, même s’ils parlent peu l’anglais et encore moins le français, sont habitués à voyager à l’étranger. Des grands voyageurs qui viendront pour la plupart en famille et qui fêteront d’ailleurs le nouvel an chinois sur le caillou ! Une fête qu’ils considèrent comme la plus importante de l’année et qui les fera entrer dans l’année du chien.

Rappelons que cette première vague touristique est le fruit d’un travail de longue haleine de la part de NCTPS comme de nombreux acteurs puisque, dès 2016, les ateliers du tourisme avaient souligné le potentiel du marché chinois ; un potentiel largement confirmé par une étude de marché réalisée dans la foulée. Devenue depuis lors « destination touristique agréée », la Nouvelle-Calédonie se prépare donc aujourd’hui à devenir « China Ready ».

NCTPS lance d’ailleurs à cette occasion un appel à la mobilisation générale aux professionnels du tourisme afin que chacun accueille de son mieux ces premiers voyageurs dès le 17 février.

A suivre donc…