« Pilot » : L’UE demande 40 % de réussite, « Pilot » en propose 53 %

Le jeudi 8 février à l’auditorium, Cynthia Morizot, directrice adjointe de la Direction de l’économie, de la formation et de l’emploi (DEFE) de la province Sud participait à la cérémonie de clôture de l’édition 2017 du dispositif « Phare à destination des jeunes en recherche d’emploi » (Pilot), encadré par la MIJ et financé par la DEFE. Réussir.

53 % des jeunes ayant intégré ce dispositif ont trouvé une solution d’insertion, c’est à dire, soit une embauche, soit un contrat d’apprentissage. « L’Union européenne préconise un taux de 40 % de réussite dans ce genre de dispositif, rappelle Cynthia Morizot. Avec 53 % de réussite, nous sommes plus que satisfaits, il faut saluer ce dispositif et continuer de le soutenirCette cérémonie de clôture est donc une occasion pour la DEFE de remercier les jeunes, de saluer l’engagement des entreprises, vu le contexte économique difficile, mais surtout d’adresser un grand merci à la MIJ qui pilote ce dispositif. La Province, et plus particulièrement la DEFE, soutient plusieurs dispositifs, dont le dispositif Pilot. C’est vrai qu’on est là aujourd’hui pour vous accompagner et voir avec vous en détail ce qu’a donné 2017 et en espérant que l’édition 2018 soit encore mieux. » Cette 13e édition commencera le 19 mars.

En attendant, Marie-Madeleine Lequatre, directrice de la MIJ Province Sud revient sur cette cérémonie clôturant la 12e édition du dispositif. « Ce programme, qui a débuté il y a 5 mois maintenant, existe depuis une douzaine d’années et est financé par la province Sud. Sur l’édition 2017, plus de 110 jeunes ont candidaté. Sur ces 110 jeunes, 50 ont démarré l’accompagnement avec nous. Nous avons vu les résultats qu’a donnés cet accompagnement intensif vers l’insertion sociale et professionnelle. Je tiens déjà à féliciter les jeunes qui sont là ce matin, parce que vous êtes arrivés au bout du parcours. » Avant de remercier les partenaires du dispositif :  « Je voudrais aussi adresser un remerciement particulier aux entreprises qui ont joué le jeu de l’insertion et accueilli nos stagiaires pendant ce programme, on a certains représentants de ces entreprises parmi nous ce matin, merci de vous être libérés et d’être venus ce matin, cela montre aussi votre engagement en faveur de cette jeunesse que nous accompagnons au quotidien, et enfin, je voudrais adresser une remerciement tout particulier à nos parrains. »

Pour la première fois, des chefs d’entreprise et des DRH ont parrainé la promotion. « Nous avons pu voir tout l’enjeu de ce parrainage de la part des entreprises, le rôle que vous avez joué avec les jeunes tout au long de ce programme, c’est l’un des facteurs clé du succès de la promotion 2017. Le lien étroit que vous avez su nouer avec les jeunes du programme pour leur faciliter la passerelle avec le monde l’entreprise, du monde du travail, c’est l’un des bénéfices principal de cette édition et sur lequel on va nécessairement capitaliser pour l’édition 2018 du groupe Pilot. » Avant de conclure : « notre jeunesse, c’est notre défi. La jeunesse calédonienne est une force, nous devons croire en elle. »

A gauche sur la photo, Marie-Madeleine Lequatre, à droite, Cynthia Morizot.