La Ministre des Outre-Mer à l’écoute de Philippe Michel

Malgré son timing serré, Annick Girardin s’est entretenu pendant plus d’une heure avec Philippe Michel, au dernier étage de la Maison Bleue le 24 juillet dernier. Un entretien « loyal et franc », où les questions de l’avenir de la filière nickel et des dotations aux institutions ont été au cœur des débats.

Lors de l’entretien avec la Ministre des Outre-Mer, le président Philippe Michel a tenu à faire comprendre l’importance de la province Sud dans le paysage calédonien. Une Institution au service des citoyens, en somme. « C’est cette proximité citoyenne que nous souhaitons vous faire toucher du doigt pour qu’à Paris vous soyez l’un de nos défenseurs et puissiez expliquer que le champ d’actions des provinces est considérable et qu’il doit être conforté, accompagné et aidé. Je crois pouvoir dire que c’est sur ce socle provincial que le destin commun calédonien s’élabore. », a déclaré le président.

Face au risque de fermeture de Vale NC, Philippe Michel a fait de la sauvegarde des emplois dans le secteur minier l’un de ses leitmotivs. Oui, « la situation est préoccupante ». Oui « l’Etat doit être aux côtés des institutions ».

« À la province Sud, a répondu Annick Girardin, on a évoqué un certain nombre de sujets, la question du développement économique et du nickel bien sûr, qui est au centre des préoccupations de l’ensemble des élus de la Nouvelle-Calédonie, nous avons parlé aussi jeunesse, sécurité, développement du territoire, logement, infrastructures et j’ai rappelé que vendredi était arrivée une dotation de 14 millions qui permettra de répondre à l’ensemble des collectivités aux engagements de l’Etat, c’est une annonce qui est importante aujourd’hui dans le contexte budgétaire que connaît la France. »

Après sa rencontre avec Philippe Michel, Annick Girardin a rappelé une dotation de l’État de 14 millions d’euros, soit 1, 68 milliard de francs. En réalité, il s’agit d’un déblocage de crédit concernant des contrats de développement. Pas moins de 30 millions avaient déjà été débloqués, il y aura donc 14 millions supplémentaires déjà budgétisés.