Chantier d’insertion : Kouaré inaugure sa nouvelle cuisine commune

Située au bord de la transversale, une trentaine de kilomètres avant d’arriver à Thio, la tribu de Kouaré a inauguré, vendredi 1er septembre, sa nouvelle cuisine commune en présence d’élus provinciaux, municipaux, et des représentants associatifs liés au projet. La construction du bâtiment aux couleurs vives vient de s’achever après 5 mois de travaux réalisés dans le cadre d’un chantier d’insertion financé par un contrat de développement Etat/province Sud.

« J’apprends, je réussis ! ». Les 7 stagiaires (4 garçons et 3 filles) ayant construit la nouvelle cuisine commune de la tribu de Kouaré arboraient fièrement sur leur tee-shirt la devise des chantiers d’insertion. Et pour cause ! Après 5 mois d’apprentissage, de formation et de construction, la nouvelle bâtisse, sa terrasse, son passe-plat, son évier en inox viennent compléter la maison commune agrandie et restaurée en 2010.

Et comme ils ont travaillé vite et bien, ils ont même eu le temps de repeindre l’ensemble des constructions ! « Ce sont des jeunes motivés, impliqués et respectueux, félicite Christophe Cazautet, formateur en chantier d’insertion de l’association Active. Construire un bâtiment avec des jeunes qui n’ont aucune expérience est toujours un challenge, et ici j’ai eu la chance d’avoir une très bonne équipe !».

Un double objectif atteint

Ayant fait l’objet d’un financement Etat/province Sud par le biais d’un contrat de développement, le chantier a coûté 19,7 millions. Un investissement à l’objectif double : celui d’embellir  la tribu en mobilisant le réseau associatif, social et coutumier au sein du réseau de partenaires publics (Etat Province, Mairie…) mais également  de redonner une chance à des personnes en difficulté, en leur proposant une activité valorisante et reconnue.

« Ce chantier d’insertion a encore plus de sens et de valeur, que c’est notre propre jeunesse qui s’implique dans une construction utile, a déclaré Martine Lagneau, vice-présidente de la province Sud, ayant fait le déplacement pour l’inauguration. Je tiens à féliciter les jeunes pour cette très belle réussite. Je sais que ce chantier va compter dans votre parcours de vie, car ils vous aura permis de découvrir une palette de métiers et donné l’envie de poursuivre votre chemin au sein de différents projets». En effet, un des stagiaires s’est d’ores et déjà inscrit pour suivre une formation au RSMA, deux autres sont suivis par le service emploi de la province Sud et trois ont un projet de vie en tribu.

Améliorer les conditions de vie

Agnès, la bêche à la main, s’attelle déjà à planter des fleurs autour de la nouvelle cuisine. « Je suis contente, ça va nous changer la vie ! On pourra tout faire maintenant, il y a même un four !, explique la maman. Je suis fière de nos jeunes, ils se sont motivés et ils ont bien travaillé ! ». L’association Tendery, qui œuvre pour l’amélioration de la vie à Kouaré, s’est associée au dispositif. Dominique Ipere, son président, souligne l’impact positif que va avoir la cuisine pour la tribu, notamment en ce qui concerne le tourisme. « On essaie de s’ouvrir de plus en plus, d’organiser des week-ends découvertes, des rencontres en tribu… Ce nouvel équipement va nous servir à accueillir plus facilement les touristes, dans des conditions d’hygiène règlementaires ! Et puis, pour les mamans, une cuisine moderne est un vrai plus, elles ne se casseront plus le dos en cuisinant au feu de bois. ».

Jacques-Luc, l’un des stagiaires, ne peut réprimer un sourire de fierté quand on évoque le travail accompli « Ce qui me fait le plus plaisir c’est que ça va durer dans le temps ! Ça me donne vraiment envie de continuer à travailler dans le bâtiment, j’adore ça, » conclut-il, confiant.