Un plan de soutien à l’emploi

Les chiffres sont sans appel : avec une hausse, en province Sud, des demandes d’emploi de 7,4 % sur douze mois alors que les offres sont en baisse de 12 %, la situation de l’emploi se dégrade, le contexte économique est morose et la crise du nickel sans précédent ; il est urgent d’agir. La province Sud a voté, en assemblée du 30 septembre, son PULSE, Plan d’Urgence Local de Soutien à l’Emploi, en faveur des entreprises et des salariés.

Elaboré en concertation avec le gouvernement et  les autres  provinces, ce plan affiche clairement 4 objectifs, «  le maintien de l’emploi dans les entreprises en difficulté ; l’incitation à la création d’emplois et au reclassement ; le soutien aux familles en difficulté et le soutien au BTP par la commande publique »comme l’explique Philippe Michel, le président de la province Sud. Un plan de soutien complet et structuré qui représente un effort de 500 millions de F et qui sera déployé sur les quinze prochains mois.

Le GAPE, un Guichet d’Appui Prioritaire pour l’Emploi

La Province met en place un guichet  supervisé par la DEFE (direction de l’Emploi, de la Formation et de l’Economie), à Ducos, afin de pouvoir répondre, en un seul lieu, aux demandes et attentes, aussi bien des entreprises que des salariés. Ce guichet a pour mission de recevoir,  informer, orienter, accompagner et faciliter les démarches administratives, fiscales, sociales, économiques en lien avec toutes les institutions et partenaires.

Soutenir l’emploi

Soutenir les entreprises en difficulté est une priorité. Pour ce faire, la province Sud booste ses dispositifs comme le CASE, Code des Aides pour le Soutien à l’Economie, qui permet notamment la prise en charge des cotisations sociales et des salaires sur une durée d’un an,  afin que le secteur du BTP et les sous-traitants de l’activité métallurgique puissent en bénéficier.

Créer de l’emploi

Pour inciter d’avantage les entreprises à créer de l’emploi, la province Sud renforce son Contrat Provincial d’Accès à l’Entreprise Privée (CPAEP) avec  un soutien qui peut atteindre 800 000 F pour une première embauche, et ce pour toutes les entreprises et pour tout secteur d’activités. Les salariés des  entreprises sous-traitantes du nickel et du BTP ayant perdu leur emploi bénéficient également d’une aide à la création d’entreprise.

Soutenir le BTP par la commande publique

2 mesures phares ont été adoptées : le raccourcissement des délais de paiement à 20 jours et la possibilité d’obtenir une avance de 25 % pour les petits marchés ne dépassant pas vingt millions. Par ailleurs, la province Sud prévoit d’investir 4,5 milliards dans des chantiers au cours des six prochains mois.

Relance des PPIC

Pour les ménages les plus touchés, le dispositif PPIC, pour lequel une rallonge de 100 millions de F est prévue,  permettra de répondre aux situations d’urgence.